Suspension photo de Noël

Alors tout d’abord, je tiens à rendre l’honneur de cette super idée à Ateliers Assistante Maternelle, super page facebook. 🙂 J’ai adapté l’idée à ma sauce. 

J’ai trouvé l’idée géniale. Les grands Y. et E. ont dit qu’ils étaient les lutins du Père Noël comme ça !


J’ai découpé les photos, puis je les ai plastifiées en mettant de la fausse neige. Enfin, j’ai écrit Joyeux Noël et coloré le tour. 

L’idée originale est de coller le visage en photo sur un corps de bonhomme de neige dessiné. 😉

Carte de Noël 

Les bébés ont confectionné des cartes pour leurs parents. Je suis très fière d’eux. 🙂 Et eux aussi sont fiers d’eux même !! C’est le principal !

Ils ont d’abord peint au pochoir un sapin, que j’avais découpé dans un carton épais de céréales.

 Puis quand la peinture a séché, j’ai passé une couche de vernis colle sur laquelle j’ai mis un peu de poussière de fée 😉 (paillettes). 

Ensuite, le lendemain, ils ont collé des stickers dessus. Ils avaient une idée bien précise, de quoi mettre et où le mettre. « Le Père Noël va là, et le flocon de neige ici ! »

Et enfin, nous avons fait un shooting photo de lutins !! 

Et voilà, les cartes de Y. 2 ans 3/4 et de E. 2 ans 3mois. 😀

Motricité Libre

Tout est dit !! 😉 

On privilégie au maximum le tapis d’éveil assez ferme (style tatamis, comme celui de notre marque Suédoise) et on utilise le transat avec parcimonie.

Un peu de stimulation aide. Un jouet « presque » à portée de main, celui qui donne envie, où il suffit juste de bouger un petit peu… Les encouragements positifs en fond sonore, et Waouh Bravo !!! 😉

Bien sûr, chacun son rythme, et pas toute la journée, juste quand on voit que là, Bébé est en forme, et a envie. 🙂

Bonne journée et bonne semaine 😀

Apprendre à coudre à un enfant 3ème partie

Navrée  de cette longue absence sur le blog, mais les 2 derniers mois ont été très chargés !

Pour toutes les familles c’est toujours pareil en fin d’année scolaire : fêtes, spectacles, anniversaires, Baptême, etc… Malgré cela, nous avons continué nos cours par-ci, par-là… Et les petites élèves ont tellement progressé que le prochain réel cours sera la réalisation ultime du tote bag ! 🙂

Cours 4 :

Création d’une panière / vide poche en jean recyclé.

Avec le bas d’une jambe en jean, le même que nous avons utilisé précédemment, nous avons fait ce vide poche. J’adore, c’est super pratique ! On peut en faire de différentes tailles, suivant les jeans (adulte ou enfant).

Très facile à faire !!!

20160323_162116

Il vous faut :

  • bas d’une jambe en jean
  • une grosse aiguille et du fil épais assorti (ou non si vous voulez faire un contraste) Vous pouvez prendre du fil de coton utilisé pour faire de la broderie, ou de la laine.

 

20160323_141629Il faut déterminer quelle hauteur on souhaite en tenant compte du volume et du revers.

20160323_152048A l’envers, on place les coutures existantes latérales l’une contre l’autre, ensuite il faut coudre comme sur la photo.

La couture ne sera pas visible de l’extérieur.

Il ne reste plus qu’à retourner, puis faire le revers, qui cachera le bas du vieux jean élimé.

20160323_152306

Cours 5 :

Création d’un nœud de papillon.

Dans l’idée de personnaliser les panières, les filles ont pensé faire une déco brodée ou en tricotin, puis finalement, elles ont opté pour le plus rapide : un nœud de papillon.

Il vous faut :

  • un morceau de tissu
  • du fil assorti.
  • et pour le centre, l’une a voulu l’entourer de laine, l’autre le coudre manuellement plissé. A vous de choisir !

 

Toujours dans l’idée d’être autonome, chacune a réfléchi à la taille de son nœud, puis a élaboré son patron.

Pour cela, il ne faut pas oublier de compter l’endroit et l’envers, ainsi que les marges de couture.

20160415_145633

On coud endroit contre endroit (à l’envers, comme elles diraient^^), sur presque tout le tube. On laisse 3-4cm de libre pour retourner.

On pense bien à faire ressortir les angles avec un crayon ou délicatement à l’aiguille.

Et enfin, on termine en couture invisible. Si si, c’est simple, il suffit juste de respirer un grand coup, de s’installer confortablement, et … PATIENCE !!! 😉 lol

20160415_145621

Et voilà leurs œuvres !!

20160415_145509 20160415_145720

Encore un grand BRAVO aux filles !!! 😀

Cadeaux fêtes des mères et des pères 2016

Cette année, pour la fête des mamans, les bébés ont décoré des plateaux en bois achetés chez Cultura et ont fait de jolies cartes.

Sur celles-ci, je n’ai fait que ce qu’il m’ont demandé, un cœur par ici, une jolie phrase dictée par là…

Tout sort de leur imagination. 🙂

Comme toujours, ils ont le choix de tout : les couleurs, les papiers pour les cartes, 2 ont préféré le plus simple des papiers !

20160527_155851J’ai passé une couche de vernis colle et de la « poudre de la fée Clochette » 😉 (paillette dorée).

Ils ont même emballé eux-même les cadeaux !!

Pour les papas, je suis restée dans le même thème du bois peint.

20160616_155041De jolis cadres vagues en médium, achetés aussi chez Cultura, qu’ils ont décoré avec des points réalisés au coton tige.

Nous avons ajouté une photo de chaque coquin. Ils grandissent vite mes artistes !

De gauche à droite sur les 2 photos,  j’ai placé les réalisations de L. 2 ans 3/4, E. 22 mois, et E. 3 ans 1/2.

Il est marrant de constater que les 2 grands restent sur les mêmes couleurs. L. arrive à mélanger jaune, rouge et bleu pour obtenir ce vert olive qu’elle affectionne tant !

Peinture faite maison qui gonfle légèrement à la cuisson

Pendant les vacances, il faut trouver des activités qui plaisent à tous les enfants de la maison, qui ont entre 18 mois et 10 ans !
Nous avons donc testé cette recette que j’avais repéré sur pinterest.
Cette peinture naturelle peut être utilisée avec les doigts. 😉

Il vous faut :
– 1 cuillère à soupe de farine
– 1 cuillère à soupe de sel ou de bicarbonate de soude
Après quelques tests nous avons trouvé que le mélange des 2 était mieux, soit : 1 cuillere à café de sel et 1 cuillère à  café de bicarbonate de soude
– 1 à 2 cuillères à soupe d’eau
– colorants alimentaires ou gouaches.

Utiliser des feuilles cartonnées assez épaisses pour supporter cette couche humide de peinture et pas trop grande pour que votre plateau de four à micro ondes puisse tourner.

Faire cuire 10 à 15 secondes puissance  maximum au four à micro ondes.

image

image

Je rappelle qu’en mélangeant le bleu et le jaune, on obtient le vert, et en mélangeant le jaune et le rouge, on obtient l’orange.
Pour info nous avons mis 4 à 5 gouttes de colorant alimentaire par assiette.

Pour la dose d’eau, je pense que ça dépend de l’artiste 😉 et de l’ustensile utilisé, avec un coton tige ou pinceau, il vaut qu’elle soit plus liquide.

image

Les oeuvres de mes artistes : 🙂

image

E. 19 mois. Un véritable artiste ! 😉

image

E. (3 ans) a réalisé ses dessins dans l’ordre chronologique, de droite à gauche. Il a commencé timidement avec un coton tige, puis 2, et enfin avec les 2 mains !! 😀 Il était très inspiré ! Lol

image

Ma fille. 🙂
Il y a aussi notre feuille de test pour voir quelle recette gonfle le plus à la cuisson : S (sel), B (bicarbonate) ou la jaune (mixte des 2) : la jaune.

Bilan : c’est écologique, facile et rapide à faire, très sympa et amusant pour les petits. En plus, la texture est agréable (style gommage ^_^ )
Pour les plus grands, on obtient pas la précision de la peinture classique, mais heureusement,  aujourd’hui ce n’était pas le style recherché…

Amusez vous bien ! N’hésitez pas à me montrer vos créations artistiques !! 🙂

Apprendre à coudre à un enfant 2nde partie

Voici la suite des cours de couture de ma fille Clara et de son amie L.. Je dois dire que je suis fière d’elles, elles sont assidues dans leur travail, patientes, soignées et motivées. 😉

20160316_162042

Voici les créations de L. 10 ans ! Un pique-aiguilles qu’elle peut accrocher à la machine à coudre et un ballotin de lavande. 🙂

Cours 3 :

Créations de ballotins de lavande.

Quand nous avons montré à L. les petits ballotins de lavande que nous confectionnons avec mes enfants chaque année pour le plus grand plaisir de toute la famille (tante, mamies, …), elle a tout de suite voulu en faire !

Il lui a donc fallu réfléchir à la taille qu’elle souhaitait lui donner, plutôt carré, ou rectangle? Pour dessiner le patron, on a donc fait un peu de géométrie…

Il vous faut :

  • une feuille, une règle, un crayon et une gomme
  • une chute de tissu et du fil assorti (ou non si vous voulez faire un contraste^^)

20160316_162223

Voici son patron. 

Cours 4 :

Pique épingles

Nous avons accroché un second bouton à l’arrière afin de pouvoir toujours avoir notre création à portée de main lorsque nous cousons. Le tout est accroché à l’élastique (qui sert à régler la taille) que nous avons récupéré sur le vieux jean enfant utilisé précédemment .

Il vous faut :

  • une feuille, un compas (ou un gros bol), un crayon et une gomme
  • une chute de tissu et du fil assorti 
  • de la laine
  • 2 boutons
  • Ouate de rembourrage

Une fois le tissu découpé en double, il faut les épingler faces avant l’une contre l’autre. Prenez bien soin de marquer à l’aide d’épingles ou de crayon, un espace où il ne faudra pas coudre. Cela permettra de retourner la création.

20160302_154130

Une fois retourné, on remplit de ouate de rembourrage. Si vous n’en avez pas, vous avez sûrement un vieux coussin qui n’a pas aimé un lavage en machine… 

20160302_155338

Maintenant, place à la couture à la main. Pour le fermer certaines essaieront de coudre avec un point invisible, d’autres feront au plus simple, car il ne faut pas oublier que le but est de limiter les échecs pour nos apprenties couturières. 😉 

20160302_160044

Pour la dernière étape, il faut une aiguille à laine et de la laine. 

Faire un nœud au bout de la laine, et piquer au centre du coussin. Il faut entourer un côté du « coussin » et repiquer au centre en serrant bien. Il faudra répéter cette opération autant de fois que vous le souhaitez. Pour nous 6 fois. Bien serrer et faire un nœud, qui sera caché par le bouton.

20160412_172548.jpg

Il ne reste plus qu’à mettre 1 ou 2 boutons selon votre choix d’utilisation. Le choix a été rude, car nous collectionnons les boutons avec notre fille ! 😉 Pas vous ?

Nous avons mis un gros bouton ou un bouton fantaisie sur le dessus et un autre plus petit qui rentre dans les trous de l’élastique « règle-taille ».

20160316_161930

Au final, nous avons de nouveaux pique-épingles. Les papillons pour L. et le petit oiseau pour moi.

Encore une fois, je suis hyper fière de ma fille et  de sa copine  ! 😀

 

J’espère sincèrement que ces petits conseils vous auront aidé à apprendre la couture à de jeunes apprenties. 

N’hésitez pas à laisser un commentaire, pour donner des idées ou simplement pour les encourager ! C’est avec plaisir que je publierai vos photos de créations !

Vous retrouverez la suite de leurs cours prochainement avec la création d’une corbeillle / vide-poche en jean 😉 , en utilisant la jambe d’un pantalon.

Bien évidemment si vous utilisez une partie de cet article, je vous remercie de me citer …